Rencontre avec Paul qui nous fait découvrir le nord de l'île

J'ai découvert Paul et Nelson sur Twitter au fil de mes recherches sur Madère. Après avoir découvert leur activité de chambre d'hôtes, je suis entré en contact avec eux et ils ont gentiment joué le jeu de me parler de leur île, notamment un focus sur le nord. Un grand merci à eux de m'avoir consacré ce moment et de m'avoir permis d'en apprendre encore un peu plus sur cette belle île qu'est Madère. En tout cas, je suis très heureux de les avoir rencontré.

On commence par une petite présentation de votre activité ?

Ici on est à boaventura au nord de l'île, proche de Sao Vicente. Nous louons 2 chambres. On s'est installé ici pour la qualité de vie, on voulait changer de vie, pas faire de business. Au départ, on souhaitait s'installer au Portugal continental, vers l'Algarve. Mais quand on a découvert Madère, depuis le hublot de l'avion, on s'est rendu compte que c'est une vraie carte postale. On est tombé amoureux de l'île, et on a lancé notre projet ici.

Nelson - MadereDocevidaPaul - MadereDocevida
« Nelson & Paul de MadereDocevida »

Ca fait tout juste un an qu'on est arrivé. Le projet est sur pied depuis quelques mois, on a mis 3 ans à le concrétiser. On a commencé par faire des tests avec la famille pour faire des corrections, que tout soit parfait. On a eu quelques clients avant que le covid n'arrive vraiment.

Décrivez moi votre chambre d'hotes :

Nous qui sommes la depuis 1 an, on a beaucoup travaillé sur les chambres et l'accueil des visiteurs. On a un vrai niveau d'exigence. Une bonne literie, c'est primordial, sinon on se lève le matin et on est pas bien. La nuit est essentielle. Nous on y voyait une priorité.

En général, au Portugal, il n'y a pas de personnel qui s'occupe de vous dans les chambres d'hôtes. L'essentiel des services proposés, ce sont des maisons d'hôtes : la maison de vacances, on vous remet les clés à l'arrivée. Nous, on propose la chambre d'hôtes chez l'habitant. On vous dresse le petit déjeuner, on mange avec nos visiteurs, on les conseille, on les guide, on les accompagne dans la montagne s'ils le souhaitent. Certaines prestations sont gratuites ou payantes, tout est clairement indiqué sur notre site. Notre disponibilité au client : c'est la particularité de notre service.

Chambre hotes madere boaventura

La cuisine est à l'extérieur, il y a une grande table familial, c'est là qu'on mange le matin avec les clients. Le petit-déjeuner avec du jus d'orange frais, de la confiture maison avec les fruits du jardin (mangues, bananes, goyaves...), des oeufs brouillés. Nous, nous sommes sur place. La chambre d'hôtes, ça apporte aussi un sentiment de sécurité au client. On est aux petits soins, et le fait d'être avec quelq'un qui parle la langue du pays, c'est rassurant. Si vous avez envie découvrir l'île en sortant des grands sites touristiques classiques, on est là pour vous donner des petits conseils. Autant notre public francais aime bien les sites touristiques, autant ils aiment bien découvrir les excursions qu'on leur conseille parce qu'on les a découvert.


Une description du nord de l'île ?

C'est très vert, on est dans ce qu'ils appellent la forêt laurifère qui est protégée par l'unesco, et qui est mondialement connue. Mais, même les madériens ne connaissent pas trop cette partie de l'île. Les gens sont parachutés à Funchal et beaucoup de madériens ne connaissent que très peu la partie nord du pays, ce qui est assez invraisemblable. Madère c'est surtout une île pour la randonnée.

Le vert du nord de l'îleLa cote de Boaventura, Madere

Comment fonctionne le climat ? Il pleut vraiment + au nord ?

Madère, c'est l'île au fleurs, il fait bon toute l'année : on est en tee-shirt dehors en hiver. De ce qu'on a constaté, le gros des vents vient du côté nord, ils sont bloqués par les chaines de montagne, ce qui fait qu'effectivement il pleut plus regulièrement au nord. Mais personne ne s'en plaint : la végétation est luxuriante, les jardins sont verts. La région du nord est plus belle, mais le temps est un peu plus instable. Nous on avait cette inquiétude quand on a vu le vert. Maintenant il faut relativiser, si il pleut au nord, on prend le tunnel et on est tout de suite au soleil dès qu'on passe la chaine de montagne. Il y a de très longues périodes de chaleurs, il fait très chaud aussi, c'est juste qu'il pleut une 10aine de jours par mois durant la saison des pluies.

Quel est l'avantage du nord de l'île ?

On est vraiment à la campagne, c'est plus calme, mais il y a un peu plus de pluie pendant la periode hivernale. Par contre, pendant la periode estivale, il fait beau. On respire mieux du côté nord : l'air qui est brassé en permanence. L'air de l'océan apporte beaucoup de bien, c'est revigorant. Les problemes d'articulation par exemple, disparaissent. Le corps s'améliore, on sent la différence.

Qu'y a t'il à faire aux alentours de Boaventura ?

Boa ventura est un petit village perché dans la montagne. Ici à la maison, il n'y a pas de voisinage. Il y a des petites balades mais faire attention avec les marées, il faut rester prudent. C'est très sauvage ici, les plages ne sont pas amenagées. Sinon, il y a les grottes de Saint Vincent, Sao Vicente à 7 km d'ici. C'est très très beau. Il y a des piscines à Ponta Delgada. Les piscines naturelles par ici sont assez familiales. Après il faut aller du côté de Seixal ou Porto Moniz, un peu plus à l'ouest.

Nature et picos à MadèrePetit cour d'eau à Madère
« Madère, une île nature pour randonneurs »

Qu'en est t'il de l'accueil à Madère ?

Le portugais est encore un peuple qui, quand il vous dit bonjour, ne dit pas bonjour à votre portefeuille. On a pas du tout ce sentiment. On vous dit bonjour car vous êtes une personne. Il y a un vrai accueil spontané et pas calculé. Un exemple, de leur gentillesse : on était perdu dans la montagne, un madérien sort de sa voiture et vient vers nous pour nous aider. C'est très courant ici, comme au Portugal d'ailleurs.

Pour les francophones viennent à Madère, le gros du tourisme se sont des anglophones, ou des allemands. Il y a peu de langue français, ce qui est assez curieux car la 2eme langue apprise ici, c'est le français, mais c'est oublié à l'âge adulte. C'est difficile de s'installer ici si on ne maitrise pas la langue. Pour les gens qui souhaitent s'installer ici, il faut pouvoir controler la langue. Nelson prend le relais de ce côté là.

Parlez moi de l'île de Madère :

Le paysage change en permanence. Au niveau de la végétation aussi, on a des plantes endémiques de l'île. Il y a la possibilité de faire de la macro-photo, des insectes aussi, des araignées vertes, enfin des choses qu'on ne voit pas sur le continent. La faune marine est très importante : baleines, dauphins., pour les amoureux de la mer il y a de quoi s'amuser aussi. Il y a beaucoup de plongée également, même de la plongée libre au tuba.

Ici, tout est fait pour les amoureux de la nature et donc de la randonnée. Tout est indiqué et balisé, et les chemins sont très bien entretenus. Vous êtes perdus dans la pampa mais les espaces de promenade sont propres, entretenus, très peu de déchets. Alors oui il y a eu peu de touristes cette année, mais les madériens sont propres et prennent le parti de ramasser ce qu'ils voient trainer par terre. Pas de décharge sauvage.

Foret laurifere MadereForet laurifere soleil Madere

Il y a des centres touristiques pour vous informer. Beaucoup de randonnées sont organisés par des guides, parfois en 4x4 d'ailleurs. Il y a d'autres activités : la possibilité de faire du parapente aussi, et également pas mal de surf, ca m'a surpris. C'est même mondialement reconnu. Les gens viennent faire de la vague. Il y a aussi une clientèle pour ce type d'activité.

Le tourisme du coté nord a été un peu délaissé pendant pas mal d'année. Ils ont fait beaucoup d'investissements pour dynamiser le tourisme. C'était un peu l'enfant pauvre du pays, même si les gens ont envie de conserver leur calme et leur tranquillité. Mais il y a les impératifs économiques, et les gens du pays qui disent : oui un peu mais pas trop, ils tiennent énormement à leur aspect naturel de l'île.

Il y a beaucoup de sites touristiques fantastiques à Madère, mais certains doivent se visiter hors saison, comme les 25 fontaines ou le Cap Girao. mais il faut le faire hors saison. Aucun coin de l'île ne m'a décu, mais il faut bien choisir la période touristique. Trop de monde dans certains sites certains moments de l'année, alors qu'en hors saison, certaines choses sont gratuites : le plateau de verre hors saison est gratuit. Sinon, ce n'est pas très cher, et puis en ce moment, il n'y a personne.

Les restaurants sont ils chers ?

Le coût de la vie, pour manger, est très bon marché. Il faut éviter les restaurants prêt des bords de mer ou du port. Vous rentrez un peu dans le pays et vous allez manger de la viande et du poisson de tres bonne qualité. Celui qui aime bien manger, il va trouver son bonheur aussi. Partout ailleurs, pour un poisson de bonne qualité, entre 12 et 18 € maximum pour un poisson un peu plus rare. le portugais sort en famille tous les samedi ou dimanche au restaurant. Ce qui n'existe pas en belgique : personne ne va tous les dimanches au restaurant.

Et la petite île de Porto Santo ?

Si on veut se baigner, Porto Santo c'est formidable. À environ 2h de bateau et une trentaines d'euros pour faire l'aller retour : des longues plages à perte de vue. Par contre c'est assez déconseillé en période estivale par les madériens. C'est trop plein de monde. Il y a aussi des possibilités de promenade et un peu de vélo car c'est beaucoup plus plat donc c'est agréable. L'eau est très belle aussi. C'est assez surprenant.

Commentaires

Aucun commentaire publié actuellement.

Ajouter un commentaire :


Top
Comment
Share